Des mots pour dire et réparer les maux de notre société dans [Quoi de 9 ?]

« Inclusion », « jeunesse(s)», « durable », « libre »…

Encore des mots, toujours des mots, certes comme le chantait Dalida, mais des mots justes car «mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde » écrivait Albert Camus. Les mots nous disent le monde, les remèdes possibles aussi (peut-être) à ses maux.

Ainsi aux cris de haine et au séparatisme, l’« inclusion » propose de reconnaître chacune et chacun sa singularité et la richesse de la diversité.

Au déficit de la représentation, la « participation » invite à donner plus de place à la parole, au débat, à la délibération des citoyen.ne.s.

Que dire de la « jeunesse » ? Qu’elle est plurielle et que mener une véritable politique en sa faveur nécessite de prendre en compte les différences entre les catégories de jeunes et leurs réalités diverses.

Le temps « libre » sera-t-il au cœur des propositions des candidat .e.s à la présidentielle, alors qu’il est si difficile de s’émanciper du temps de travail, de ses contraintes et de son empiétement sur la vie personnelle ?

En cette période de campagne électorale, de la « politique » il est également question au cinéma qui, avec un regard décalé, tente de l’interroger au-delà des seuls affrontements politiciens.

Quant à l’histoire de l’École, souvent manipulée par les réactionnaires, il convient de la restituer afin de mieux comprendre sa mission et construire son avenir.

D’autant que les impacts de l’Éducation sont « durables » particulièrement dans le domaine environnemental, agissant sur les comportements des enfants mais aussi des adultes de leur entourage.

Le sport peut-il, lui aussi, délivrer un message pour combattre les atteintes aux droits de l’homme dont la Chine, pays organisateur des Jeux Olympiques d’hiver, détient la « médaille d’or » ? C’est en tout cas le sens de l’appel de la Confédération syndicale internationale.

Le « continuum scolaire-supérieur » et l’« émancipation, institution, évaluation » s’invitent dans les rendez-vous à noter dans l’agenda, alors que l’« entrée dans la sexualité », l’« imaginaire », la lutte contre le « harcèlement » et l’action contre les « inégalités » sont au cœur des ressources à lire, voir et écouter.

Tous ces mots, porteurs de réflexion, d’analyse, de pistes de solutions, sont à retrouver dans [Quoi de 9 ?] de février :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :