L’Éducation, priorité des territoires ?

« Jeunes, parents, enseignants, universitaires, associations complémentaires de l’enseignement public et d’éducation populaire, professionnels des collectivités locales, élus locaux, professionnels de la petite enfance et responsables syndicaux.

Nous appelons à la mobilisation de tous autour de l’éducation et de la formation, dès la petite enfance et tout au long de la vie.

Nous lançons cet appel à la Nation et à ses responsables politiques […] »

10 ans déjà que cet « Appel de Bobigny » réunissait la quasi-unanimité du monde éducatif et donnait les grandes lignes de ce qui était indispensable de mettre en œuvre pour (re)construire une politique d’Éducation digne de ce nom. Un texte qui devait inspirer la refondation de l’École de la République dès 2012, mais qui depuis semble oublié.

C’est pourquoi, « il faut réaffirmer le principe d’une priorité accordée à l’éducation au sein même des territoires » déclare Damien Berthilier, le président du Réseau français des villes éducatrices (RFVE), alors que ce réseau et ses partenaires publient un nouveau manifeste.

En effet, « face aux défis climatiques et démocratiques, les villes éducatrices plaident pour des villes à hauteur d’enfant. Car c’est à l’échelle locale que peuvent se retisser les espaces de solidarité, de démocratie et d’une reconnexion avec la nature. Ces grandes priorités doivent s’appuyer sur un service public d’éducation laïque renforcé, avec un rôle central de l’éducation populaire.»

Deux grands axes et 6 priorités pour ce plaidoyer qui s’inscrit dans la continuité des revendications du RFVE et qui, en incluant la question de « quelle éducation en 2030 ? » tend à travailler pour la « génération climat » :

Développer la solidarité pour la transition écologique et la résilience

Faire de la lutte contre le changement climatique un objectif central de l’éducation

Anticiper les conséquences des bouleversements du climat

Développer de nouvelles solidarités face à un enjeu à la fois global et local

Former les citoyen.ne.s de demain dans un monde complexe

Faire de l’éducation aux médias un projet central

Permettre la participation des enfants et des parents dans l’élaboration et la mise en œuvre des PEDT

Faire de la réussite de tous les enfants la priorité éducative de tous les acteurs intervenant en cohérence de 0 à 25 ans

Un texte moins complet et moins ambitieux que l’Appel de Bobigny, mais que, dix ans plus tard, les territoires seraient bien inspirés de prendre en compte dans la construction de leur politique éducative. Un bel enjeux pour les élections municipales qui approchent.

Manifeste à retrouver ici : https://rfve.fr/wp-content/uploads/2020/02/Manifeste-rfve-web-V5.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :