Un manque de prise en compte des jeunes et de l’Éducation par les politiques

Effet covid au moins pour partie, les résultats de la deuxième édition du baromètre de l’éducation mené par l’institut de sondage Opinion Way pour les Apprentis d’Auteuil montrent une dégradation de tous les indicateurs. Ils révèlent également le manque de prise en compte des jeunes et de l’Éducation par les responsables politiques.

Ainsi selon cette étude 17 % des jeunes se considèrent en difficultés scolaires soit près d’un élèves ou étudiant.e.s sur 5, 44 % déclarent avoir rencontré des difficultés au cours de leur scolarité. Et plus globalement, le sentiment que l’échec scolaire est en augmentation est partagé par 62 % des jeunes de moins de 26ans (en augmentation de 7 points par rapport à 2020) et par 61 % des parents.

Si 69 % des jeunes estiment qu’un contexte familial compliqué est une des causes de ces difficultés scolaires avec des parents qui ne s’impliquent pas suffisamment dans les études de leur(s) enfant(s) pour 57 % des jeunes et ne leur donnent pas assez confiance en eux (pour 54%), pour 68 % des jeunes c’est le système scolaire qui est en cause. Il ne tient pas compte des difficultés d’apprentissage (pour 45%), de leur équilibre psychologique (pour 42%), ne valorise pas leur talents (pour 43%). En un mot, il ne s’adapte pas assez aux individualités de chacun.e.

Pour les jeunes les plus en difficultés, la crise sanitaire a renforcé leur sentiment d’isolement (87 %, +5points par rapport à 2020) et a dégradé leur état psychologique (86 %, plus 9 points par rapport à 2020).

On lira avec attention les autres causes (violence dans les établissement scolaire, temps passé devant les écrans, manque de sommeil…) qui renforcent le sentiment d’échec tout comme les aspects d’une orientation jugée trop précoce et encore trop subie.

Mais en cette fin de mandat présidentiel, le reproche fait aux responsables politiques de ne pas être assez à l’écoute des jeunes (pour 74 % des jeunes, 75 % des jeunes en difficultés, 78 % des parents) et celui que l’Éducation n’est pas suffisamment prise en compte dans les politiques publiques (pour 55 % des jeunes, 54% des jeunes en difficulté, 60% des parents) apparaissent comme une sanction de la politique éducative menée depuis plus de quatre ans. Une critique qui rejoint celle des professionnels de l’Éducation comme le montre l’étude longitudinale du baromètre UNSA des métiers de l’Éducation.

————–

La baromètre de l’Éducation est à retrouver ici : https://www.apprentis-auteuil.org/fileadmin/user_upload/Mediatheque/brochures_et_publications/PDF/2021/SYNTHESE_Barometre_Education_Apprentis_Auteuil-OpinionWay_2021.pdf

L’étude longitudinale du baromètre UNSA des métiers de l’Education est disponible ici : https://centrehenriaigueperse.com/2021/10/01/evolution-du-barometre-des-metiers-de-leducation-2013-2020-dun-malaise-a-un-mal-etre/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :