Pour Stanislas Dehaene, il faut davantage réfléchir à l’action pédagogique au quotidien

Cadeau de Noël ? Le point a mis en ligne le 25 décembre un interview du neuroscientifique Stanislas Dehaene, président du Conseil scientifique de l’Éducation nationale (CSEN) afin qu’il « détaille les travaux en cours » de « cette instance, créée par Jean-Michel Blanquer début 2018, est composée de scientifiques », chargée d’émettre des avis, de prodiguer des conseils dans le domaine de l’éducation et également « de promouvoir la recherche scientifique dans les pratiques éducatives. »

Évidemment parmi les huit groupes de travail du CSEN aujourd’hui à l’œuvre, Stanislas Dehaene insiste particulièrement sur les travaux qui, pour la deuxième année consécutive, concerne les évaluations nationales en classes de CP et CE1. Il précise que « leur objectif n’est pas d’établir des statistiques nationales, mais bien d’aider les enseignants à repérer qu’un enfant en particulier rencontre des difficultés dans un domaine précis, et rattraper les choses tant qu’il est encore temps. »

De manière plus surprenante, le terme de « pédagogie » revient régulièrement dans les propos du président du CSEN. Ainsi affirme-t-il que « La France réfléchit beaucoup aux programmes, mais pas suffisamment à l’action pédagogique au quotidien, alors qu’elle est cruciale. » Qu’entend-il par action pédagogique ? Il le précise en ajoutant « Dans quel ordre enseigne-t-on les choses ? Avec quels outils ? Quelles métaphores ? Quelle systématicité ? Combien de fois par jour ? Les e nseignants pourraient bénéficier d’instructions pédagogiques plus claires. La direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) commence depuis deux ans à transmettre des recommandations de cet ordre-là, mais ce n’est qu’un début. » Dans ce même esprit il justifie la publication de «recommandations précises sur les pédagogies et les manuels scolaires de lecture, appuyées sur les recherches en sciences cognitives », ainsi que de tous les travaux du conseil sous forme de livre (La Science au service de l’école, Ed. Odile Jacob, 2019), parce « qu’ils constituent, progressivement, un programme minimal de sciences de l’apprentissage à destination des enseignants. Il est crucial de les aider, en formation initiale comme en formation continue, et tous les jours dans la classe. »

Les prochains travaux du CSEN porteront de la même manière sur l’éveil aux mathématiques, en lien avec la mission Villani-Torossian, ainsi que sur la métacognition, c’est-à-dire sur l’image que l’enfant a de lui-même.

Pour Stanislas Dehaene, il faut « mieux diffuser les résultats des recherches qui montrent quels gestes pédagogiques favorisent les attitudes positives de l’enfant. » car « notre école est l’une des moins positives du monde ; elle ne libère pas la créativité des enfants et les conduit à un pessimisme qui peut ensuite durer toute la vie. C’est une chose importante à changer : les enfants doivent retrouver à la fois confiance et sens de l’effort, savoir que tous peuvent apprendre. »

L’autre priorité du CSEN, porte sur « la lutte contre les inégalités, parce que les comparaisons internationales révèlent qu’elles affectent particulièrement notre pays. » En particulier, des recommandations sont en cours afin de « mieux aider les élèves en situation de handicap, qu’il soit sensoriel ou neurologique (dyslexie, dyscalculie, troubles du langage…). » Le neuroscientifique revendique l’idée simple de « mettre en valeur les talents de l’enfant, privilégier l’épanouissement plutôt que de prôner une rigide « égalité » de tous les élèves. » Il invite à « s’adapter aux profils individuels, pour que les enfants donnent leur plein potentiel. »

Des objectifs louables portés par une conception assez personnelle de la pédagogie, nourrie des apports des neurosciences et peu appuyée sur le quotidien de l’enseignement même si celui-ci est abondamment cité en référence.

Interview complet à retrouver sur le point.fr : https://www.lepoint.fr/education/il-faut-mettre-en-valeur-les-talents-de-l-enfant-25-12-2019-2354755_3584.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :