La souffrance d’(être considérés comme) une sous-France

Le constat ne date pas d’hier, déjà dans le traitement du baromètre des métiers, l’UNSA Éducation a depuis plusieurs années proposé une analyse spécifique des réponses des personnels éducatifs de l’Outre-mer. Ceux-ci en effet sont en souffrance dans des territoires qu’ils jugent traités comme une « sous-France ».

En effet, l’éloignement, la faiblesse des ressources locales, l’inadaptation de certains bâtis scolaires, le multilinguisme, la formation des personnels éducatifs… ne sont que quelques éléments d’une réalité ultra-marine impossible à prendre en compte dans une approche de l’Éducation pensée par et pour la métropole.

Plusieurs travaux récents mettent en évidence la nécessité de connaître, comprendre et prendre en compte les réalités des territoires ultra-marins afin de construire avec eux une école et plus largement une offre éducative adaptée et porteuse d’avenir.

Ainsi en présentant des approches plurielles le récent ouvrage l’École à Mayotte, précise que « l’analyse pointe les effet de plusieurs variables contextuelles ; elle révèle toute la difficulté, dans un société chargée d’histoire et de culture, d’appliquer les prescription importées du « modèle hexagonal » ». Dans ce territoire dans lequel une majorité de parents souhaitent que le français soit la langue de scolarité de leurs enfants, parce qu’elle apparaît comme « la langue de la promotion sociale et de l’insertion professionnelle », il n’en demeure pas moins « un dilemme du recours aux langues vernaculaires » alors que pour la majorité des enfants le français n’est pas leur langue maternelle et quotidienne. Si le numérique peut apparaître comme un outil éducatif pertinent, il est limité par « certaines particularités écosystémiques qui freine l’acceptation des tablettes » par exemple. L’ouvrage montre également très clairement « les difficultés auxquelles les maîtres doivent faire face dans l’exercice de leur métier dans un territoire ultra-marin en pleine transformation et qui est actuellement dans une situation de rattrapage par rapport aux « standards » nationaux en ce qui concernent les questions d’enseignement et de formation des plus jeunes ».

Des difficultés similaires sont largement développées pour la situation de l’Éducation en Guyane dans le rapport d’une recherche dirigée par Alexandra Vié pour l’Unicef et le Défenseur des droits Guyane, les défis du droit à l’Éducation. Il est ainsi indiqué que « le système éducatif Guyanais est ainsi confronté à de nombreux défis d’ordres géographique, démographique, économique, culturel et linguistique », puisque dans « ce territoire où la moitié des résidents a moins de 25 ans » de nombreux enfants risquent « de ne pas pouvoir s’inscrire à l’école, y trouver une place et y poursuivre une scolarité complète », ce qui conduit à des parcours scolaires compliqués pour des jeunes qui « grandiront en Guyane et chercheront à s’y insérer ». Comme pour Mayotte, « la Guyane connaît une diversité linguistique et culturelle très importante ». Dans ce contexte « la mobilité des professionnels de l’éducation est loin d’être un phénomène nouveau » mais pose problème. La Guyane souffre en effet d’un « manque structurel d’enseignants titulaires, en partie compensé par l’encouragement de mobilités professionnelles depuis l’Hexagone et le recours massif à des contractuels, non formés, pour pourvoir les postes vacants ». la confrontation à des élèves qui n’ont pas le français pour langue maternelle, les vacances de postes de non-enseignants, le manque de travail en synergie avec les secteurs médical et social (déjà sous-tension) « compliquent la construction d’un travail pédagogique et éducatif commun et pérenne, ainsi que l’émergence et la consolidation d’une culture d’établissement ».

Le recours à la formation semble à Mayotte comme en Guyane une impérieuse nécessité. C’est également la réflexion du réseau des Inspé qui a rendu public début septembre un rapport intitulé Pédagogies adaptées et cultures locales en outre-mer. Après un éclairage « sur les contextes sociolinguistiques de chaque territoire ainsi que sur l’enseignement des langues vivantes régionales », le rapport cherche à mettre « en évidence les enjeux liés à la formation des enseignants et formule des propositions visant à élargir et à renforcer les dispositifs de formation et de partenariats existants en faveur de l’enseignement des/en langues vivantes régionales en Outre-mer ». Parmi les 10 propositions la rapport préconise la mise en place derecherches-actions et la création d’un observatoire des gestes professionnels et des pratiques pédagogiques et didactiques adaptés au plurilinguisme et à l’interculturalité sur chaque territoire . Un regroupement de ces observatoires pourrait permettre un « travail collaboratif entre les chercheurs des espaces ultramarins travaillant sur le thème des langues et cultures régionales ». Il s’agit aussi par la formation et la mobilité entre territoires ultra-marins de développer une « dynamique de partenariat interrégional et de continuité territoriale ».

Connaître, comprendre et prendre en compte les réalités des territoires ultra-marins, leur donner les moyens de la construction de leur avenir en les inscrivant dans les logiques de continuité territoriale sont des conditions indispensables pour les faire sortir de ce sentiment de sous-France qui alimente la souffrance de leur population et des professionnels de l’Éducation.

—————–

L’école à Mayotte. Approches plurielles, sous la direction de Maryvonne PRIOLET, L’Harmattan, aoüt 2021

Guyane : les défis du droit à l’éducation, sous la direction d’Alexandra VIE, UNICEF et Défenseur des droits, juillet 2021

https://www.unicef.fr/article/unicef-france-publie-une-etude-inedite-sur-la-scolarisation-des-enfants-guyanais

Pédagogies adaptées et cultures locales en Outre-mer, réseau des INSPé, septembre 2021

Pédagogies adaptées et cultures locales en Outre-mer : un rapport du Réseau des INSPÉ – Réseau des INSPÉ (reseau-inspe.fr)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :