C’est politique dans [Quoi de 9?] de ce mois d’avril !

Comment évidemment ne pas être sur des enjeux politiques quand [Quoi de 9 ?] est publié, comme l’indique son nom, le 9 veille du 10, premier tour des élections présidentielles ?

C’est donc l’occasion de rappeler que tou.te.s les candidat.e.s ne présentent pas les mêmes priorités éducatives car tou.te.s ne portent pas le même projet de société. Et si « comparaison, n‘est pas raison« , il est tout de même possible de se faire une idée de son vote en lisant les différentes propositions et leurs différences, parfois même leurs divergences.

Politique aussi est l’avis des Français.e.s sur l’École lorsqu’elles et ils en ont une image qui se dégrade et se plaignent d’un trop grand nombre de réformes ou d’un manque de moyens.

Politique de jeunesse(s) dans le cadre des recherches du Centre Henri Aigueperse avec un éclairage sur les notions de participation et d’engagement qui peuvent apparaître comme des injonctions faites aux jeunes de faire la preuve de leur capacité à s’insérer socialement comme professionnellement.

Politique encore, le centenaire du syndicat des instituteurs, devenu se-unsa il y a 30 ans, et dont l’histoire relate l’action syndicale, la spécificité du métier d’enseignant ainsi que les défis et les enjeux de l’École publique.

Et si la réussite était aussi politique ? Si l’injonction à réussir avait pris une telle place dans la commande politique et sociétale qu’on en serait venu à négliger même ce qu’est la réussite et à agir sur les causes qui l’empêche ?

Politique toujours avec la conviction de Luc Carton que le renouvellement démocratique passe par un travail culturel et que c’est là la mission de l’Éducation populaire, dans l’émergence et l’accompagnement d’une démocratie culturelle.

Et c’est bien un appel politique aux décideurs du monde que lance le GIEC dans son dernier rapport sur le climat, rappelant qu’il est plus qu’extrêmement urgent d’agir maintenant.

Enfin, comment ne pas mettre en garde, sur les dangers de l’extrême droite lorsqu’elle s’empare du pouvoir politique ? Partout où elle est aux responsabilités, l’extrême droite nuit gravement aux travailleuses et aux travailleurs à commencer par les plus précaires et fragiles. Elle nuit également à la démocratie, à la fraternité, à la cohésion et à la paix.

Politique donc est ce nouveau [Quoi de 9?] à lire ici :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :