Publié dans Formation, Recherches

Enfants allophones : une diversité à accueillir par l’ensemble de la communauté éducative

Nul besoin d’être grand clerc ou lecteur dans une boule de cristal pour envisager le fort développement des migrations dans les années qui viennent, pour des raisons économiques, écologiques, guerrières… Cet afflux de migrants apportera une augmentation des enfants allophones dans les écoles et établissements scolaires.

Mais l’allophonie, n’est pas uniquement une question de migration, ni seulement une difficulté scolaire.

C’est ce que nous apprend le recherche en cours commanditée par le Centre Henri Aigueperse – UNSA Éducation et qui vient de permettre trois jours de formation et d’échange sur le territoire de la Guyane, à Maripasoula, Saint-Laurent du Maroni et Cayenne.

Sans anticiper sur les résultats finaux de la recherche, ces rencontres guyanaises avec environ 200 collègues et l’intervention de le chercheuse Alexandra Vié, ont permis de mettre en lumière plusieurs éléments.

Tout d’abord, il faut considérer qu’il n’y a pas un « modèle type » d’enfant allophone, mais bien une diversité liée tant au fait des migrations que des langues parlées dans la famille, dans l’environnement proche, dans le lieu de vie.

En cas de migration, la manière dont celle-ci est préparée, annoncée, vécue par les enfants et leurs familles est d’une grande importance : selon que la France est un but, un point d’arrivée ou seulement un lieu de passage, la rapport au français pourra être tout à fait différent.

Il en va de même pour la scolarité, l’importance et le sens qui lui sont donnés. Un enfant déjà scolarisé ailleurs ne réagira pas à l’école comme celui qui découvre à la fois une langue étrangère à la sienne et un système scolaire totalement inconnu. Si le français n’est identifié que comme la langue de l’école, alors il faut que celle-ci est un sens d’intégration, de possibilité d’aller ailleurs, de sortir de sa condition (de pauvreté, d’immigré…) : il faut donc qu’elle soit porteuse d’un avenir positif.

Le deuxième enseignement revient à affirmer que l’élève allophone est avant tout un enfant. Qu’il convient donc de l’accueillir et de l’accompagner dans sa globalité. Le chemin qui le mène de la maison à l’école et de l’école à la maison en dit long sur le fait qu’il ne peut uniquement être considéré comme un élèves déconnecté de ses réalités quotidiennes durant un temps scolaire « marginal » face à l’ensemble de sa journée, sa semaine, son parcours.

Si les enseignants ne sont pas en charge de ce qui se déroulent en dehors de l’école, ils ne peuvent s’en désintéresser totalement. Le travail en partenariat avec d’autres professionnels dans et hors le système scolaire est indispensable afin de pouvoir percevoir la complexité de toutes les facettes de l’enfant allophone.

Le troisième élément clé mis en évidence par ce travail concerne la formation des professionnels de l’Éducation. L’accueil et l’accompagnement des enfants allophones ne s’improvise pas et nécessite d’y être préparé et formé. Pas seulement pour les unités d’accueil spécialisé, mais pour tous les membres de l’équipe éducative. Parce que cet accueil doit être porté par toutes et tous, en équipe. Parce qu’il faut savoir y associer les autres enfants. Parce que nous sommes là au cœur de la démarche inclusive qui postule que permettre la réussite de celles et ceux qui sont le plus éloigné.e.s de la culture scolaire c’est rendre possible aussi et même plus efficacement la réussite de tous les autres.

Nous auront l’occasion de mettre en ligne les travaux et documents supports réalisés pour cette formation en Guyane. Le rapport final de la recherche permettra de prolonger la réflexion en y intégrant des territoires métropolitains comme les académies de Bordeaux et de Versailles.

Mais déjà c’est quelques pistes peuvent aider à penser autrement l’accueil des enfants allophones et interroge le ministère de l’Éducation nationale sur sa volonté de s’en donner les moyens.

Retrouvez ici une interview de Guyane la 1ère radio (le 19 octobre) suite à la rencontre de Cayenne : https://m.la1ere.francetvinfo.fr/guyane/emissions-radio/apres-13h#podcast_640586 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s