Publié dans vu, lu pour vous

Difficile confiance

Selon un sondage Harris interactive pour le Nouveau magazine littéraire sur « La confiance des Français dans différents acteurs et personnalités » de septembre 2019, 74 % des sondé.e.s affirment faire confiance aux enseignant.e.s, 78 % aux scientifiques, mais seulement 38 % aux syndicalistes représentants les salarié.e.s (23 % pour les syndicalistes patronaux).

Comme dans d’autres sondages précédents, seul.e.s les maires, parmi les élu.e.s, recueillent un pourcentage élevé de confiance (63%) alors qu’il n’est que de 21 % pour les député.e.s et les sénateurs ainsi que pour les ministres.

Il est intéressant de noter que pour les enseignant.e.s et pour les syndicalistes le niveau de confiance est dégressif avec l’âge des sondé.e.s, les 18-24 ans leur accordant bien davantage leur confiance que les plus de 65 ans.

Si ce sont les interrogé.e.s proches d’ Europe Écologie Les Verts qui ont le plus confiance dans les enseignants (89%), se sont ceux proches du Rassemblement national qui leur accordent le moins leur confiance (65%).

Quant aux syndicalistes s’ils sont plébiscité par les proches de La France insoumise (72%), ils inspirent de la méfiance à celles et ceux proches des Républicains (27 % de confiance) et de La République en Marche (28 % de confiance). Les personnalités syndicales proposées par le sondages apparaissent comme suscitant très peu de confiance : 18 % pour Laurent Berger et 15 % pour Philippe Martinez (même si ces chiffres sont à modérer étant donné le grand nombre de celles et ceux qui « ne se prononcent pas » sur leurs noms).

Ce sont les proches de la France Insoumise et du Rassemblement National qui disent avoir le moins de confiance dans les élus à l’inverse des proches de la République en Marche leur faisant le plus confiance.

Trois enseignements à déduire de ce sondage, assez peu différents de ses prédécesseurs :

– près de 3/4 des sondé.e.s font confiance aux enseignants, les jeunes davantage que les séniors, ce qui révèle, en dehors d ‘une approche nostalgique du « c’était mieux avant », des attentes fortes vis à vis de l’École et de l’Éducation ;

– la confiance dans le syndicalisme et ses dirigeants bien que stable, reste faible et augure mal le renforcement du dialogue social ;

– la faiblesse démocratique se confirme avec une méfiance envers les élus qui s’ancre profondément, surtout aux extrêmes du champ politique.

Les résultats du sondage sont consultables ici : https://harris-interactive.fr/opinion_polls/la-confiance-des-francais-dans-differents-acteurs-et-personnalites/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s