La pandémie : des difficultés mais aussi des apports pour l’Éducation

Tout d’abord il est essentiel de saluer la mobilisation des personnels éducatifs en cette période si particulière due à la pandémie. De la fermeture des Écoles à leur réouverture, souvent dans l’incertitude et avec peu d’accompagnement, les personnel ont cherché en permanence à faire au mieux pour les élèves. Ainsi, France Stratégie constate que « malgré la fermeture de leur lieu de travail, les professionnels de l’enseignement et de la formation ont pu mettre en place des modes d’organisation du travail alternatifs pour assurer la continuité de leur activité. Ainsi, le corps enseignant a adapté sa pratique pédagogique grâce à des dispositifs numériques d’apprentissage à distance ou « hors la classe ». (https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/fs-2020-na88-metiers-corona-avril.pdf).

Cet investissement est remarquable et situe ainsi les personnels d’éducation en première ligne des « métiers utiles » même lorsque le confinement s’impose, afin de prémunir adultes et enfants des risques sanitaires.

Avec la fermeture d’Écoles en France comme dans toute l’Europe, les enseignants ont ainsi développé « des pratiques d’enseignement alternatives, souvent avec une formation à distance très limitée ». Un focus de la commission européenne montre que « certains enseignants ont fait état d’améliorations inattendues dans le travail scolaire de certains de leurs élèves. Ils attribuent cette situation à un certain nombre de facteurs : la flexibilité des élèves pour organiser leurs journées, leur permettant de faire de l’exercice et de prendre des pauses selon les besoins ; le manque d’activités extrascolaires donnant aux élèves plus de temps pour se concentrer sur leurs travaux scolaires ; la diminution de la charge de travail globale et le report des examens à enjeux élevés, supprimant la pression et la peur de l’échec ; et enfin, pour les élèves victimes d’intimidation à l’école, étudier dans l’espace sécurisé de leur maison a été un soulagement bienvenu » (https://eacea.ec.europa.eu/national-policies/eurydice/content/focus-can-coronavirus-pandemic-improve-our-schools_en).

Autre conséquence de la pandémie : la mise en évidence le rôle essentiel des parents dans le soutien à l’apprentissage et au développement des enfants et le renforcement des collaborations entre familles et enseignants pour un meilleur accompagnement des élèves. « L’établissement d’une communication claire entre les écoles et les parents, avec des directives simples sur les objectifs et les résultats de l’apprentissage, a été essentiel pour que les parents puissent aider leurs enfants sans que personne ne se sente surchargé » affirment Sogol Noorani et David Crosier pour Eurydice (« Can the coronavirus epidemic improve our schools ? », mai 2020)  , même si des témoignage montrent également des parents et des enseignants débordés dépassés, surtout lorsqu’ils devaient télétravailler et assurer le suivi scolaire à la maison. Et l’on sait le fort risque d’accentuation des inégalités éducatives, ce qui constituera une difficulté supplémentaire pour les enseignants à la reprise des cours et un défi pour l’ensemble du système éducatif, particulièrement en France, pays dans lequel les inégalités scolaires sont exacerbées.

Nous entrons dorénavant dans la phase de réouvertures encadrées et progressives des établissements scolaires. Au-delà des risques de vulnérabilité sanitaire dont il faut pouvoir protéger l’ensemble des personnels et des élèves, de nombreuses questions pédagogiques se posent.

Le Conseil scientifique de l’Éducation nationale a récemment publié ses « Recommandations pédagogiques pour accompagner le confinement et sa sortie » (voir l’article de l’UNSA Éducation et le texte du Conseil : http://www.unsa-education.com/11-mai-commencer-par-tirer-des-lecons-du-Covid-19). Pour beaucoup elles reprennent ce que de nombreux enseignants ont déjà mobilisé et les ressources mises à leur disposition tout au long de cette période.

Une fois de plus c’est au professionnalisme des personnels d’Éducation qu’il convient de faire appel et de les accompagner dans la confiance. La condition indispensable et essentielle pour construire l’École d’après…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :