Ces jours qui comptent…

Dans un message vidéo adressé la semaine dernière aux enseignant.e.s et aux personnels de l’Éducation nationale, pour accompagner la reprise du 22 juin, le ministre Jean-Michel Blanquer a insisté sur fait que « dans une année scolaire qui se termine réellement le 4 juillet, chaque jour d’école compte ».

S’il est vrai que pour beaucoup, enfants, personnels d’Éducation comme parents, le retour à l’école avant les vacances d’été était important, il faut nuancer l’affirmation du ministre, pour plusieurs raisons.

A l’exception de quelques écoles et établissements, la fermeture a été imposée à tous le 16 mars. Le retour a été organisé en deux temps (les 11 mai puis 22 juin). Pour les élèves revenus en classe en mai, la période sans école a donc duré 8 semaines dont deux de vacances de printemps, pour ceux revenus en juin, elle a duré 14 semaines dont deux de vacances : de 6 à 12, du simple au double… et toutes les combinaisons possibles entre ces deux bornes puisque souvent l’accueil entre le 11 mai et le 22 juin s’est fait de manière partielle.

Théoriquement, les élèves de primaire et de collège ont donc perdu entre 150 et 300 heures environ de classe. Une perte à relativiser. Tout d’abord parce que un travail scolaire a continué à être proposé à chaque élève et que la plupart d’entre eux y ont participé de manière plus ou moins assidue et régulière. Ensuite parce qu’avec environ 50 heures de plus par années scolaires que leur homologues des autres pays de l’OCDE (864h contre 769 en primaire, 946 contre 892 en collège) , les enfants français ne manquent pas d’heures de classe. Ils en ont même 1250 de plus sur la totalité de leur scolarité. Autant dire que celles disparues pour cause de pandémie n‘écornent que peu cette différence.

Est-ce à dire que ces heures manquées n’auront pas d’incidence ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais c’est à l’aune des inégalités qu’il faut certainement mener l’analyse. Et là encore plusieurs constats s’imposent.

Bien qu’organisé avec bien plus d’heures de cours, le système scolaire français est celui des pays de l’OCDE dans lequel les inégalités sociales se traduisent le plus par des inégalités scolaires. Le nombre d’heures de classe, ne fait donc rien à l’affaire.

Les enquêtes de retour en classe le 22 juin (dont celle du SE-UNSA) mettent en évidence un pourcentage plus faible dans les établissements en éducation prioritaire, ceux-là même qui concentrent un plus grand nombre d’élèves en difficulté ou en échec scolaires.

De même, ce sont, en grande partie, les élèves les plus éloignés de la culture scolaire qui ont eu le plus de difficulté à suivre les apprentissages à distance, faute de conditions favorables pour le faire (outils numériques, espace isolé, accompagnement familial…) et parfois de motivation.

Même pour ceux qui sont revenu en classe, la reprise de deux semaines d’enseignement «traditionnel » fera peu la différence : ces huit ou neuf jours d’école compteront finalement assez peu.

En effet, ce n’est pas uniquement le nombre d’heures de cours qui importe, mais bien la manière dont les apprentissages sont proposés, vécus, accompagnés. La durée de « l’exposition aux savoirs » n’est pas gage de lutte contre les inégalités et les difficultés scolaires, les chiffres sur le redoublement par exemple le montrent clairement. De nombreuses initiatives ont exploré durant le confinement et à distance d’autres approches développant davantage l’implication, l’enquête, l’autonomie avec une grande diversité de supports… autant de compétences indispensables à chacun.e que la classe retrouvée en présentiel, maintenant et à la rentrée de septembre, devrait permettre d’enrichir… Dans cette démarche, nul doute que chaque jour compte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :