C’est mon patrimoine !

Un voyage, un départ en vacances, des séjours touristiques sont l’occasion de visites. Musées, monuments, lieux sont alors objets de découvertes. Mais sait-on que le patrimoine culturel est aussi à nos portes, à côté de chez nous, proche et accessible quotidiennement ?

Pour les plus jeunes, le patrimoine rime souvent avec visites guidées, séances didactiques imposées, ici en famille, là avec la classe. Un objectif d’apprentissage souvent peu attractif.

Alors pourquoi ne pas découvrir le patrimoine autrement et puisque la pandémie l’impose, pourquoi ne pas le faire à proximité ?

Ce double objectif guide cette année la centaine de projets développés cet été dans le cadre de l’opération « C’est mon patrimoine ! » conduite par le ministère de la Culture (https://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Appels-a-projets/C-est-mon-patrimoine-edition-2020) et l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et qui vise à sensibiliser les enfants et les adolescent.e.s, issu.e.s en priorité des quartiers de la politique de la ville et des zones rurales. Il s’agit de permettre aux jeunes de 6 à 18 ans de développer leur curiosité et leurs connaissances tout en s’appropriant différemment un lieu de patrimoine.

C’est ainsi que des ateliers BD « Dans ma bulle » autour de l’exposition « Au pays des monstres » se déroulent au Musée d’Orsay et de l’Orangerie à Paris ; qu’escrime, danse, jeu d epaume et théâtre permettent la découverte des « Divertissements des rois » au Château de Fontainebleau (77) ; qu’une promenade contée bord d’un canot de maître, du nom de son créateur Louis Maitre, offre la rencontre des paysages et des trésors cachés au fil de la rivière Isle au Moulin de Sainte-Claire à Périgueux (24) ; que la la création d’une émission radio permet d’appréhender les richesses de l’exposition « Voyage dans le temps avec le chronographe » au Museum d’Histoire Naturelle de Nantes (44). Ornithologie à blois, parfum à Grasse, patrimoines religieux, historiques et décoratifs à Boussois et à Saint-Ouen-l’Aumône, patrimoine rural et artisanal en Guadeloupe, à Mazan, à Beaumes-de-Venise, à Ventoux… La listes des activités est longue. Elles mêlent dimension artistiques, ludiques, sportives afin de permettre une autre approche des lieux de patrimoine. Elles visent ainsi à « contribuer à tisser de nouveaux liens entre les jeunes et leur patrimoine et renouveler le regard sur les territoires ».

Une démarche qui devrait pouvoir être prolongée au-delà de l’été et de la période de vacances, afin que puisse se dire avec plaisir : «  C’est mon patrimoine ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :