L’Égalité contre les privilèges

« La postérité ne voudra jamais croire ce que l’Assemblée nationale a fait dans l’espace de cinq heures. Elle a anéanti des abus qui existent depuis 900 ans et qu’un siècle de philosophie avait en vain combattus »

Joseph-Michel Pellerin, député du tiers état de Nantes,

Journal personnel, 5 août 1789.

Nous l’avons toutes et tous appris, dans la nuit du 4 au 5 août 1789 sont abolis les « privilèges » . En fait ce sont les droits féodaux dont bénéficiaient jusqu’alors les nobles, le clergé, les provinces, les villes… qui sont supprimés ou le seront d’ici la fin de l’année 1789.

Le mot « privilège(s) » emprunté au latin juridique privilegium signifiant « loi concernant un particulier» se trouve en français à partir de 1170 (privilege) avec la définition d’un « droit, avantage personnel accordé par exception au droit commun ». Pour Alain Rey (dans le dictionnaire historique de la langue française) le mot « désigne un avantage accordé à une personne ou à un groupe qui en jouit à l’exception des autres ».

Les privilèges s’opposent donc à l’égalité des droits, voire à l’équité et c’est dans ce sens que la révolution fait de leurs suppression un acte fort des nouvelles valeurs qu’elle veut instaurer « Liberté, égalité, fraternité ». Ces valeurs que l’on retrouve souvent inscrites au frontons des écoles de la République.

Pour autant, les privilèges subsistent et donc les inégalités. Dans son rapport de 2020 sur les résultats de l’enquête PISA, l’OCDE constate que pour la France, « en 2018, les élèves de 15 ans obtiennent au PISA1 un score moyen légèrement au-dessus de la moyenne de l’OCDE dans les trois domaines principaux de l’étude. Cependant, les élèves français de milieux socio-économiques défavorisés sont cinq fois plus nombreux que ceux de milieux favorisés à ne pas atteindre le niveau minimal de lecture. Ils sont également surreprésentés dans les filières d’Enseignement et Formation Professionnelle (EFP) du secondaire, filières pour lesquelles des efforts sont en cours pour une meilleure valorisation. Ainsi, 87 % des jeunes qui y entrent ont des parents qui n’ont pas fait d’études supérieures, contre seulement 51 % pour les filières générales. Les inégalités observées dans les performances des élèves en France apparaissent dès le plus jeune âge pour ensuite s’accentuer dans la progression des compétences tout au long de la vie. L’orientation des élèves entre les établissements du secondaire et ceux du supérieur est, comme dans de nombreux pays européens, parfois encore déficiente conduisant à des taux d’échec importants dans certaines filières. Enfin, l’insertion professionnelle des jeunes est fortement liée au niveau de diplôme obtenu, et cette tendance est plus marquée que dans la plupart des pays de l’OCDE ».

Notant ainsi, par exemple, que « les élèves issus de milieu socio-économique favorisé (situés dans le quartile supérieur de l’indice PISA de statut économique, social et culturel), ont obtenu des résultats supérieurs de 107 points à ceux des élèves défavorisés (situés dans le quartile inférieur du même indice) en compréhension de l’écrit », l’OCDE relève que « la France doit donc améliorer l’équité de son système éducatif, ce qui représente un défi important ».

Or ce défi est toujours d’actualité. Si globalement les inégalités semblent ne plus se creuser depuis 2009, elles ont tendance à se maintenir à un niveau toujours très élevé.

Moins que d’égalité des chances, l’éducation en France à besoin pour chacune et chacun, d’une égalité de droits et de moyens à réussir. Si l’éducation doit être un privilège au sens d’un bien, elle doit l’être pour toutes et tous. Plus de 230 ans après la nuit du 4 août 1789, nous en sommes encore loin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :