La confiance en soi est-elle genrée ?

64% des lycéennes ont confiance en elle.

87% des lycéens ont confiance en eux.

Alors que, selon une étude Ifop, 75% de la population lycéenne à confiance en soi, celle-ci apparait liée au genre et largement plus développée chez les garçons que chez les filles. Ainsi 10% des lycéennes déclarent n’avoir pas du tout confiance en elle, quand ce n’est le cas que d’1% des lycéens.

Un niveau de confiance en soi qui n’altère pas significativement l’ambition des unes et des autres, puisque 21% des garçons comme des filles se déclarent très ambitieux.ses, même si globalement 87% des lycéens se disent ambitieux contre seulement 82% de lycéennes.

Cette ambition se traduit de manière inversée dans la projection vers les études supérieures. Si 93% des lycéennes envisagent de poursuivre leurs études après le lycée, ce n’est le cas que de 90% des lycéens. Pourtant une majorité de garçons ambitionne cette poursuite dans une grande école (67%) contre 57% des filles. Plus généralement, les lycéens visent en plus grand nombre les filières scientifiques (35% pour les garçons, 29% pour les filles) à l’exception des métiers de la santé (6% pour les garçons, 19% pour les filles), alors que les lycéennes s’orienteraient davantage vers les filières d’économie et de droit (38% pour les filles contre 33% pour les garçons) ou de littérature (14% pour les filles contre la moitié, 7% pour les garçons).

Quant à la suite après les études, elle est tout autant liée au genre. Si 74% des lycéens se sentent capables de créer leur propre entreprise, ce n’est le cas que de 65% des lycéennes. De même être cadre supérieur dans une entreprise apparaît possible pour 81% des lycéens mais seulement pour 73% des lycéennes. L’écart n’est que de 6 points entre les lycéens (82%) et les lycéennes (76%) lorsqu’il s’agit de se sentir capable de devenir dirigeant.e salarié.e d’une entreprise.

60% des lycéens pense qu’ « être une femme n’est pas en soi un facteur pénalisant dans le monde du travail ». Seules 46% des lycéennes partagent cet avis. De même, si 75% des lycéennes sont consciente que « lors de la première embauche, il y a des différences salariales entre un homme et une femme », seul 68% des lycéens en sont convaincus.

Ainsi l’étude confirme que malgré globalement leurs meilleurs résultats scolaires, les filles ont moins confiance en elles, choisissent majoritairement des orientations moins valorisantes et restent conscientes, plus que les garçons envers elles, des difficultés qu’elles pourront rencontrer, en tant que femmes, dans le monde du travail.

Une incitation à renforcer les actions pour faire avancer l’égalité femmes-hommes et pour mieux accompagner les filles dans l’affermissement de leur confiance en elles, tout au long de leur scolarité.

Les résultats de l’études Ifop sont consultables ici : https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2022/12/119602-PPT.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :