La caricature : un dessein artistique, éducatif et politique

Alors que l’ensemble des établissements scolaires, des élèves, des personnels d’éducation vont rendre hommage à Samuel Paty, professeur assassiné par le terrorisme islamiste pour son travail sur le développement de l’esprit critique, comment ne pas penser à Daumier. Honoré Daumier, peintre du XIXe siècle, « Michel-Ange de la caricature » -pour reprendre le titre d’un article de Ségolène Le Men- père du dessin de presse.

Artiste, il l’était sans aucun doute. Mais son art aux traits déformants, à l’humour satirique, à l’ironie mordante était tout aussi politique. En montrant des « représentants représentés« , il proposait un « miroir déformant à « la ressemblance garantie », mais aussi un espace spécifique de représentation, qui se prétend en prise directe avec le public et, conformément au principe de la liberté de la presse et de la liberté d’opinion, peut afficher des positions politiques républicaines ».

Ainsi Daumier offrait « par la caricature, comprise comme « cri des citoyens », selon l’une des formules de Champfleury, une alternative aux débats internes à la Chambre, un autre mode de « publicité » des débats et de pratiques artistiques : c’est là que réside sa fonction non seulement satirique, mais aussi artistique et politique, son engagement, indissociable du journalisme », écrit Ségolène Le Men dans « Le « Michel-Ange de la caricature » ».

Là est justement le but de la caricature. « Jeu d’intelligences partagées » selon Frédéric Lambert, ( « La caricature comme objet de croyance », Communication & langages, vol. 187, no. 1, 2016) « sa proposition, faite de textes et d’images, vient remettre en cause l’iconographie officielle des faits et des pouvoirs. Elle travaille généralement à rebours du naturel, de l’évidence, et des usages conventionnels des images. La voilà qui travestit, qui met à nu, qui tord, qui déforme graphiquement des traits ordinairement partagés dans le confort des normes sociales. Elle s’attaque à toutes les institutions et à leurs personnels qui voudraient imposer leurs vues. Elle veille en ce sens à notre liberté de penser. Elle participe souvent au travail de la dénonciation dans les espaces publics, elle fait partie des éléments du débat public ».

Ainsi, « la caricature est un exercice salutaire d’interprétations et de mise au point ». L’effet de dessin ou de l’écriture est de tordre, de distordre « les représentations consensuelles, naturalisées, transparentes, évidentes, protégées par les normes sociales », de les transgresser afin d’obliger à quitter nos zones de confort et nous obliger à « réévaluer notre interprétation du réel consensuel ». « La caricature déforme [donc] le déjà-vu pour un autrement voir ».

C’est à ce titre que « la caricature est un exercice salutaire de profanation ». Un art qui interroge « l’autorité des images et des textes figés dans des lieux de discours qui les sacralisent (discours marchands, discours d’information, discours religieux) », faisant « du Très haut ou du Très commun, érigés en vérités, des figures instables, chancelantes sur leurs piédestaux ».

La caricature est -pour reprendre les mots d’Albert Londres- un « coup de plume porté dans la plaie » de nos certitudes. C’est en cela qu’elle s’inscrit dans nos droits inaliénables à la liberté d’expression.

Qu’il soit donc permis, alors que sera lue la « Lettre de Jaurès aux instituteurs », d’illustrer cette réflexion d’une caricature scolaire de Daumier légendée : « Attends… j’te vas en donner… du maître d’école ». Hommage aux enseignant.e.s et aux missions émancipatrice de l’Ecole. Trait artistique, éducatif et politique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :