Pas de vacances pour les inégalités femmes-hommes

Toutes les études le confirment, dans les couples et les familles, les tâches ménagères sont toujours majoritairement réalisées par les femmes tout au long de l’année et la charge mentale du quotidien pèse toujours davantage sur elles. Mais l’on pourrait espérer qu’avec la période estivale, en voyage ou en vacances, les attitudes changent. Il n’en est malheureusement rien, comme le met en évidence une récente enquête menée par l’Ifop. En effet, « deux femmes en couple sur trois (66%) disent en avoir fait plus que leur partenaire dans l’organisation des congés de cet été 2022, vacances durant lesquelles elles devraient, comme lors des années précédentes, assumer souvent l’essentiel du ménage, des repas ou de l’attention portée aux enfants ».

Quelques données de l’enquête pour éclairer leurs propos :

– « 48% des Françaises se chargent seules du choix de l’hébergement contre 26% des hommes :
– 54% des femmes préparent les repas en vacances contre 24% des hommes ;

– 58% des hommes se chargent de conduire sur le trajet des vacances contre 18% des femmes ;
– 53% des femmes assument personnellement le ménage et l’entretien du lieu de villégiature contre 15% des hommes ;

– 78% des Françaises préparent les valises des enfants et 75% nettoient leur linge ».

L’inégalité de répartition des tâches entre femmes et hommes se confirme donc et fait dire à François Kraus, directeur du pôle « Genre et sexualités » à l’IFOP qu’« il apparaît clairement que les femmes ne sont jamais autant en vacances que les hommes puisque durant cette période, pourtant associée à la détente et au repos, elles subissent toujours les inégalités de répartition des tâches déjà vécues au quotidien tout le reste de l’année. Malgré la plus grande disponibilité du conjoint, la trêve estivale ne parvient donc pas à rompre les modèles conjugaux et familiaux inégalitaires ».

Le chiffre de 41% de femmes affirmant s’être déjà disputées avec leur conjoint car il ne s’impliquait pas assez dans la préparation des vacances peut, dans ces conditions, peut paraître assez faible ; il semble confirmer qu’une majorité subissent sans oser s’en plaindre ou même se révolter contre cette situation d’inégalité encore plus inacceptable en cette période où les conjoints sont plus disponibles et où la détente et le repos mérités par tou.te.s impliquent un partage des tâches.

Nul doute que c’est parce, dès leur plus jeune âge, que garçons et filles seront éduquées et habituées à faire la vaisselle, le ménage, prendre en charge les activités du quotidien et partager les tâches que les mentalités et les comportements évolueront. Un progrès encore bien loin d-être atteint si l’on considère que 78 % des femmes déclarent faire la valise de leurs enfants, contre… 10 % des hommes.



Étude Ifop pour Voyage Avec Nous réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 22 au 24 juin 2022 auprès de 1 099 personnes en couple, issues d’un échantillon de 1 503 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :