D’un baromètre à l’autre : confirmation d’un mal-être des personnel.le.s de l’Éducation

Chaque année le baromètre UNSA des métiers de l’Éducation mesure le ressenti des personnels éducatifs par rapport à l’exercice de leur métier. Les livraisons successives de cette enquête massive mettent en évidence un mal-être grandissant pour toutes les catégories de personnels. Souhaitant avoir son propre outil d’analyse, au printemps 2022, la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) a mené la première édition du Baromètre du bien-être au travail des personnel.le.s de l’Éducation nationale, conçu en collaboration avec l’Observatoire du bien-être du CEPREMAP et le Conseil scientifique de l’Éducation nationale. Conduite auprès d’un échantillon représentatif de personnel.le.s exerçant en établissement scolaire, des premier et second degrés public et privé sous contrat en France (métropolitaine et DROM), cette enquête nationale a été renseignée par 62 000 personnels : enseignants, personnels de direction, personnel.le.s administratifs, conseillers principaux d’éducation (CPE), assistants sociaux, psychologues de l’Éducation nationale, infirmiers et médecins scolaires. Les résultats confirment ceux du baromètre de l’UNSA.

Dans l’ensemble, les personnel.le.s de l’Éducation nationale exerçant en école et en établissement scolaire aiment travailler dans leur établissement (7,1 sur 10). Une grande majorité d’entre eux, s’y sentent en sécurité et entretiennent de bonnes relations, notamment avec les élèves et leurs collègues. Elles et ils ont le sentiment que leur vie personnelle et professionnelle a du sens, de la valeur pour eux. Mais, elles et ils évaluent leur satisfaction professionnelle à 6,0 sur 10 : un résultat inférieur à la moyenne (7,2 sur 10) des Français en emploi.

Parmi les éléments négatifs, se retrouvent leurs conditions de travail, auxquelles elles et ils attribuent la note de 4,9/10. Leur niveau de rémunération est également jugé négativement avec 3,4/10, tout comme leurs perspectives d’évolution de carrière notées 3,1/10. Alors que leur satisfaction concernant l’équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle n’est que légèrement plus faible que de celle des Français en emploi (5,7 sur 10 contre 6,2), la moitié des personnel.le.s interrogé.e.s signale un sentiment d’épuisement professionnel élevé.

Le manque de reconnaissance et de valorisation est patent : la question « avez-vous le sentiment que votre métier est valorisé dans la société » obtient la note de 2,5/10. Et si 90% se sentent soutenu.e.s par leur collègues en cas de problème, elles et ils ne sont que 67% à le penser pour le soutien de leur hiérarchie.

Face à ce malaise voire mal-être professionnel, les pistes d’amélioration (voir tableau ci-dessus) font apparaître sans surprise une priorité au pouvoir d’achat (rémunérations), suivie par une diminution de la charge de travail.

—————————-

La totalité des résultats du baromètre de la DEPP sont à retrouver ici :

https://www.education.gouv.fr/premiers-resultats-du-barometre-du-bien-etre-au-travail-des-personnels-de-l-education-nationale-343238

les résultats du baromètre UNSA des métiers de l’Éducation sont consultables ici : https://www.unsa-education.com/article-/vous-aimez-les-chiffres-accedez-a-lensemble-des-resultats-du-barometre-unsa-par-metier-age-et-territoire/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :