Ce soir c’est télé, plateforme ou ciné ?

Actualité médiatique du 2 janvier 2023 : « L’audience de TF1 est, en 2022, la pire de son histoire » comme le titre le huffingtonpost.fr qui précise « malgré les succès de ses primes times, TF1 fait une mauvaise année 2022. C’est la même chose pour M6 ».

En fait, au-delà des perte d’audience de tel ou tel groupe télévisuel, c’est la télévision qui globalement perd des téléspectatrices et téléspectateurs ainsi que du temps de fréquentation. Ainsi, si en novembre 2021, les Français.e.s avaient regardé la télévision 4 heures 23 par jour en moyenne, ce ne sont que 3 heures 41 qui lui ont été consacrées en novembre 2022.

Cette perte, importante par rapport à 2020 et 2021 mais faible par rapport à 2019, est essentiellement due au retour à une situation plus normale après la pandémie de Covid-19 et les périodes de confinement et de fermeture des lieux culturels. Pour autant, au-delà de cet aspect conjoncturel, les chiffres démontrent un changement plus profond : les Français.e.s passent certes 4h30 en moyenne par jour devant leur écran de télévision, mais davantage pour regarder des vidéos en lignes, pour visionner des films et séries sur les plateformes, pour jouer à des jeux vidéo. La diminution d’audience de la télévision traditionnelle, tout comme la progression des chaines d’information en continu, sont significatives de changements de pratiques audiovisuelles.

Dans le même temps, avec la fin des interdictions liées à la pandémie, les Français.e.s ont retrouvé le chemin des salles obscures. En 2022, le Centre national du cinéma (CNC) annonce 152 millions de spectatrices et spectateurs pour 2022, soit une progression de 59,2% par rapport à 2021, année marquée par 138 jours de fermeture des salles, mais toujours en diminution de 26,9% par rapport à la période pré-Covid et à la moyenne historiquement élevée des exercices 2017 à 2019. « Malgré les difficultés, la fréquentation a retrouvé près des trois quarts de son niveau d’avant crise. Ce qui montre l’attachement des Français à l’expérience collective qu’offre la salle de cinéma. C’est un résultat très encourageant dans un contexte encore atypique. La France enregistre une des meilleures reprises au monde, avec une baisse plus limitée comparée, par exemple, aux États-Unis, à la Corée du Sud, à l’Allemagne, à l’Espagne ou l’Italie » déclare le président du CNC, Dominique Boutonnat.

Difficile de dire ce qu’il est en est pour le spectacle vivant ou pour les fréquentations des autres lieux culturels, même s’il est vraisemblable que leurs chiffres n’atteignent pas ceux mesurés avant la pandémie.

Si la question d’un retour des publics se pose, celle des changements de pratique doit également être analysée en profondeur. Elle interroge les nouvelles offres mais également l’accompagnement des publics et l’articulation entre les propositions numériques (à distance) et la venue dans les lieux de culture : un défi à relever pour toutes les actrices et tous les acteurs culturel.le.s.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :