Éduquer pendant la pandémie et au-delà

Au fur et à mesure que le temps passe, l’hypothèse de l’éclosion d’un « monde d’après » très différent de celui d’avant la pandémie semble s’amenuiser. La sortie de « crise » s’apparente de plus en plus à l’espérance d’un retour à « la normale » c’est-à-dire à la vie telle qu’elle était précédemment. Une aspiration qui peut se comprendre tant la situation sanitaire est venue fragiliser de nombreux domaine du quotidien. Pour autant, une ambition limitée au retour à la situation antérieure serait une erreur et un gâchis.

En éducation comme dans de nombreux autres domaines, la pandémie aura été le révélateur des failles de nos systèmes. Il convient donc d’en prendre conscience et d’en tirer les conclusions qui s’imposent : agir pour une transformation profonde.

Ensemble l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Internationale de l’Éducation (IE) publient les 10 principes suivant pour une reprise efficace et équitable de l’éducation :

  1. Maintenir autant que possible les écoles ouvertes et en toute sécurité.
  2. Garantir l’équité et adapter les ressources aux besoins.
  3. Créer une infrastructure d’apprentissage à distance conçue pour s’adresser à l’ensemble des élèves.
  4. Soutenir les enseignant·e·s dans leur vie professionnelle.
  5. Offrir aux enseignant·e·s et aux parents les moyens de soutenir les élèves.
  6. Apporter un soutien ciblé pour répondre aux besoins éducatifs, sociaux et émotionnels des élèves.
  7. Concevoir une infrastructure d’apprentissage numérique performante avec les enseignant·e·s et les parties prenantes.
  8. Donner aux enseignant·e·s les moyens d’exercer leur professionnalisme et leur offrir des opportunités de formation professionnelle.
  9. Encourager une culture collaborative de l’innovation.
  10. Tirer des enseignements des études nationales et internationales.

Les 5 premiers principes visent la scolarisation durant la pandémie et ont pour objectif majeur d’assurer la continuité de l’apprentissage et de protéger le bien-être des élèves. Considérant que « l’apprentissage et l’enseignement ne sont pas uniquement un service transactionnel, ils supposent également une expérience sociale et relationnelle », l’IE et l’OCDE militent pour une ouverture des écoles autant que cela est possible, alors que ce n’est pas le cas dans de nombreux pays dans le monde.

Tout en assurant l’éducation durant la pandémie, il est également urgent de préparer une reprise à la fois efficace et équitable. En effet, si l’aspect le plus négatif de cette pandémie a été l’exacerbation des inégalités, elle a aussi « amené les écoles et les enseignant·e·s à se livrer à une multitude de petites innovations et d’expérimentations, ainsi qu’au développement de nouvelles infrastructures d’apprentissage. [Ainsi], les enseignant·e·s ont commencé à tirer des enseignements de cette nouvelle situatio». Il est indispensable qu’à leur tour les systèmes éducatifs apprennent de ces évolutions pour devenir plus efficaces et plus équitables en soutenant la « communauté enseignante activement engagée dans la mise en place d’environnements d’apprentissage et de politiques publiques, dans l’avancement de la pratique professionnelle et dans la création d’une organisation du travail plus efficace ». Cela passe par « l’autonomie professionnelle, la confiance dans le professionnalisme des personnel d’Éducation, la collaboration, le soutien approprié et une culture encourageant l’apprentissage et l’engagement à tous les niveaux des systèmes éducatifs et à tous les niveaux de l’expérience des enseignant·e·s ».

A ces principes important, il faut ajouter l’indispensable prise ne compte d’une éducation aux questions environnementales. En effet, « la crise climatique est la plus grande menace à laquelle sont confrontés l’humanité et notre planète. Il reste peu de temps pour inverser la tendance actuelle et maintenir l’augmentation des températures mondiales en dessous de +1,5°C. L’action climatique est plus urgente que jamais ». L’éducation doit participer activement à cette action urgente, c’est pourquoi, elle doit « être transformée pour catalyser la lutte contre le changement climatique et soutenir une transition juste vers un monde viable ». L’Internationale de l’Éducation a donc publié un « Manifeste pour une éducation de qualité pour tou·te·s au changement climatique » dont l’objectif est d’appeler, en tant que porte-parole mondial des éducateur·rice·s, « tous les gouvernements de la planète à tenir leurs engagements en faveur de l’éducation au changement climatique et au développement durable, qui ont été pris dans le cadre de l’Accord de Paris (article 12) et du Programme pour le développement durable 2030 (objectifs 4.7, 12.8 et 13.3) ».

Pour l’IE, cette éducation de qualité au changement climatique, nécessite un cadre politique pour la mettre en œuvre. Le manifeste s’appuie sur 5 grands axes :

  1. Les gouvernements doivent garantir une éducation de qualité au changement climatique (ECC) pour tou·te·s.
  2. Au terme du parcours scolaire, chaque élève doit avoir reçu une éducation au climat et acquis les connaissances et les compétences qui lui permettront de lutter contre le changement climatique, de s’adapter aux incertitudes et de participer à l’édification d’un monde viable.
  3. L’éducation de qualité au changement climatique doit s’appuyer sur la science et tenir compte des dimensions éthique, culturelle, politique, sociale et économique du changement climatique.
  4. Former et soutenir les enseignant·e·s afin de pouvoir offrir une éducation de qualité au changement climatique.
  5. Transformer les écoles et les environnements d’apprentissage pour promouvoir une éducation de qualité au changement climatique.

Ces deux dimensions d’une éducation efficace, équitable et agissant pour l’avenir de la planète dépasse de loin la situation de pandémie actuelle, mais ne peuvent attendre sa fin, ou espérer un retour à la situation d’avant, pour agir., Le message de l’Internationale de l’Éducation (en paraphrasant un slogan politique français passé) est que « le changement en Éducation, ce doit être maintenant« .

————–

Pour voir en détails les 10 principes :

https://eiwebsite.blob.core.windows.net/uploads/20210428_120356_10FPrinciplesEEER_FR.pdf?sv=2019-10-10&ss=b&srt=o&sp=rdx&se=2030-05-26T22:00:00Z&st=2020-05-26T14:11:47Z&spr=https,http&sig=fqlBEId9cO6/PzqL9OFD54Ufvt33KDBvH/hM9wsIvLA%3D

Pour accéder au manifeste : https://www.teach4theplanet.org/fr/manifeste/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :